09 mai 2007

correspondances avec "Nosotros.Incontrolados/Les Amis du Négatif à l'Oeuvre"

stephk <nosotros.incontrolados@wanadoo.fr> a écrit :

De: "stephk" <nosotros.incontrolados@wanadoo.fr>
À: "la commune libre" <lacommunelibre@yahoo.fr>
Objet: Re: Réf. : COMMUNIQUÉ de solidarité avec les enrag
és de la commune libre de Kopenhagen
Date: Thu, 5 Apr 2007 23:37:40 +0200

Réponse de Nosotros.Incontrolados/Les Amis du Négatif à l'Oeuvre à "La Commune Libre. Le 6 Avril 2007

Salut à vous!

N'ayez aucune crainte: nous savons différencier les "officiels auto-proclamés "  éventuels des autres, de ceux et de celles dont nous nous sentons proches. De Copenhague à Dijon, de Bruxelles à Oaxaca. De toulouse/Grenoble/Barcelonne  et d'ailleurs...Il n'est pas rare de se faire abuser par les promesses que nous délivrent à tours de bras comme autant de "passe-passes" les patentés de ces " possibles futurs" hautement improbables aussitôt terminées les négociations. Dans ce domaine les usurpateurs font légion! N'avons-nous pas eu nous aussi, en France, les mêmes goumiers maniant alternativement et avec brio la brosse à reluire et les machines à fumée...Les "Don quichottes" ont fait dans ce spectacle de la solidarité avec les "miséreux" une remarquable prestation saluée unanimement par les média, les politicrades, les professsionnels du "charitativo-buisness", les curés, et même les flics sans que nul ne s'en emeuve ou inquiète pour autant à l'exception de quelques unEs ici et là et à commencer par ces "campeurs forcés" que personne ne cherchait à écouter.

Au reste, tenailléEs par le froid et le chantage exercé par ces redoutables metteurs en scène, ces "malheureuxSEs-là", ils/elles n'avaient mot à dire; à terme et au mieux, le bout du camping , comme l'issue d'un infâme tunel est devenu cyniquement une caserne de la légion en partie désaffectée où, séparéEs, diviséEs, isoléEs, atomiséEs ils/elles allaient , bien encadréEs, disparaître du champ et du contre-champ de la misère spectacle dans un grand "ouf " de soulagement généralisé et politiquement correct!

Continuez si vous le voulez-bien de nous tenir informés, de passer vos messages sur le blog: nous sommes fraternellement avec vous!

Ce bref echange epistolaire bien plaisant est publié sur le blog

http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

S.K pour N.I

----- Original Message -----

From: la commune libre

To: Nosostros Incontrolados

Sent: Thursday, April 05, 2007 7:25 PM

Subject: RE : Réf. : COMMUNIQUÉ de solidarité avec les enragés de la commune libre de Kopenhagen

Salut, voici une réponse un peu tardive à votre dernière lettre du 03 mars; elle a été rédigée par une copine et je trouve personnellement qu'elle manque de punch (la réponse, pas la copine!). M'enfin, c'est quand même un descriptif de la réalité vécue.

Un nouveau squat a été ouvert, mais il n'est pas encore public. On vous informera des événements ou alors ce sera le collectif COLERe ou encore d'autres.

Merci pour votre réaction et votre soutien aux "occupants du 103", mais sachez qu'il y a différents courants et tendances, et que ceux qui signent [fraktion radikal] ne sont pas les mêmes que les autres, "les officiels" ou auto-proclamés tels, plus mous, plus consensuels, plus proches de ces associations qui récupèrent et encadrent les luttes sociales. D'ailleurs "les autres" qui ont co-signés l'appe à l'action "tentes Bruxelles" ne semblent pas contents du tout du texte critique également signé "les occupants du 103"...

Bref, on aura l'occasion d'en discuter plus dans un avenir proche.

Salutations subversives.

A+

----------

A Nosotros Incontrolados

Ce qu'ils ont fait de nous ces charognards...

Comme d'habitude... Des promesses et rien dans les faits. Comme d'habitudes ils se foutent de nous et comme d'habitudes, certains continuent encore à battre la même porte toujours fermée !!! Une espèce de porte trompe-l'oeil sur un mur en béton armé.

Les « occupants du 103 » se sont fait gentiment expulser, sans aucune résistance si ce n'est d'envoyer fucker ceux qui donnaient l'ordre de tout nettoyer pour « que les politiques et autres gens  gardent une bonne image des squatters ».

Retournons la question: Qu'avons nous fait de ces charognards ?

Le 28 septembre nous prenons le boulevard de Waterloo 100-103. Un bâtiment luxueux et de plus de 8000 m2, à l'abandon depuis plus de 2 ans. Conférence de presse organisée par les associations qui « encadrent le mouvement », et 24 heures après l'ouverture, plus de 200 personnes occupent.

Nous apprendrons quelques jours plus tard que ce superbe bâtiment, à l'avant du palais de justice, appartient à l'Église de scientologie, secte reconnue nuisible et dangereuse mais non interdite en Belgique. Pression. Le scientologie, c'est pas des sympas, c'est même vachement des fachos et qui ont les moyens de leur politique: 5h du mat, milice privée avec armes et chiens, forcent les portes et délogent les gens de leur lit! Les flics sont appelés et les scientologues mis dehors (surréalisme à le belge... c'est connu). Mais ils reviendront en force, à plus d'une centaine pour prendre un tiers de l'immeuble. PRESSION. Nous construisons des barricades, nous nous unissons encore plus fort.

Nous serons expulsés le 17 novembre 2006. Le bâtiment est toujours vide, avec des affiches de l'Église et distribution dans le quartier des brochures  genre « droit de l'homme ? Venez chez nous ! ».

Pendant 50 jours et 50 nuits, nous avons vécu ensemble à la micro ce qui se fait à la macro. Des syndicats pour encadrer et imposer une logique de négociation à la soumission, des suiveurs et autres paumés, des opportunistes, des sociaux démocrates enflammés et quelques radicaux. Les politiques n'ont cessé de promettre et  les journalistes de se mettre sous la dents quelques infos.

Aujourd'hui, les occupants sont éparpillés. Une vingtaine d'entre eux ont reçu un lieu et depuis, plus rien. Un collectif est né entre temps « le collectif 103 ». Les organisations ont demandés de l'argent pour ce collectif et le ministre de l'emploi promet d'en donner... Foutaises ! Mais en attendant, restons calmes...

Certains n'ont de cesse de dire et de proposer de s'associer à ceux qui luttent aussi, pour qu'ensemble nous soyons plus forts, mais rien n'y fait. C'est entendu, parfois partagé mais rien ne s'organise. Le sentiment qui règne est la solitude, l'isolement. Personne n'est venu nous soutenir le jour de l'expulsion et pourtant on ne peut pas dire qu'on a pas fait parler de nous et que nous n'étions pas bien situés !  Habitudes d'être pris par la main ? Habitudes de ne pas savoir comment s'organiser ? Habitudes de ne surtout pas développer sa propre critique de réalité ? Habitudes individualistes ?
I don't know... Nous sommes trop peu nombreux c'est certain. Mais que cela ne nous empêche pas d'y survivre.

Ce que nous avons fait de ces charognards ? Et bien, du fait de notre besoin d'humanité, nous nous sommes rencontrés dans la lutte et nous nous sommes reconnus. Aujourd'hui, nous sommes ensemble, quelques uns des occupants et quelques uns dans cette masse, et nous nourrissons cette flamme qui vit en nous et qui se nomme LIBERTÉ ! Aujourd'hui nous sommes quelques uns et  nous ne perdons pas espoir. Nous existons et nous nous préservons. D'autres bâtiments seront pris et nous nous reconnaîtrons à nouveau. Un jour nous seront en masse.

Aussi, si vous venez rendre visite au « collectif 103 », ne vous attendez pas à rencontrer un groupe organisé d'insurgés. La plupart mène une lutte individuelle. Les autres ont pris de la distance et s'organisent en dehors et contre les syndicats. Non que ces luttes individuelles sont moins importantes, seulement que nos énergies ne peuvent se disperser. De fait, nous avons fait le choix de reconnaître notre minorité et de ne plus céder à la panique de la solitude. Seul, nous le sommes tous. Nous sommes chacun seul avec notre  mort. Seul, car unique et ce n'est pas parce que nous sommes quelques uns que nous ne sommes rien. C'est la quantité qui fait défaut pas notre qualité.

Seul ? A Bruxelles peut-être, dans le monde visible sûrement.

Entre nous, nous nous organisons. Nous nous soutenons mutuellement, nous développons notre humanité, nous nous défaisons des chaînes idéologiques et nous défendons nos idées, nos envies, notre amour de la vie.

Nous nous sommes reconnus dans la lutte des insurgés de Copenhague et c'est avec passion que nous donnons notre soutien.

ABOLITION DE LA DICTATURE

RÉALISONS NOTRE RÊVE
LIBÉRONS NOS VIES

----------

Nosostros Incontrolados <nosotros.incontrolados@wanadoo.fr> a écrit :

Salut à vous, compagnes et compagnons de la rage, (comme des joies qui en découlent)...

Nous autres, "les incontrôlés " vous vous saluons pour votre pratique et le soutien qu'elle apporte aux insurgéEs de Copenhague. Comme nous l'espérons à d'autres insurgéEs qui dans ce monde font flores désormais....Convient-il de s'en réjouir? C'est toujours la misère qui pousse les gens au sommet des barricades, en effet, rarement des idées....Cette fois cependant tout semble différent: il ne s'agit pas de révoltes liées au coût du pain mais bien plutôt au goût moisi de la misère sous toutes ses formes, une de ces formes de misère dont définitivement plus personne ne veut et dont aucune génération ne voudra jamais!

Misère affective, morale, sexuelle, économique, ludique, misère de la création artistique  substituée par des créations exponentielles de misères honteuses comme le recours électoraliste au "sens du monde"....Bref: il y a dans votre court soutien aux insurgéEs Danois de quoi émouvoir chacun, puisqu'on s'y reconnait...Encore faudrait-il, indiscutablement que nous puissions être là-bas... Alors commençons ici! Au demeurant - ne demeurant durablement nulle part - c'est partout que notre critique du monde et de ses  représentations est attendue. Lorsqu'elle se fait en actes l'écho des "Kopenhaguen", il y va du sens de la radicalité et de la critique d'un monde dont nous ne voulons résolument plus!

SALUT, ET PUIS VOYONS...Il se passe quoi chez vous now? Que vous dites-vous: En voici des choses à dire, à faire...Les moyens nous manquent-ils,?

Donnons-nous les moyens de la critique du "manque", le manque étant justement ce que nous partageons le mieux sous le règne si peu contesté  de la marchandise!

Il y a abondance de manques, en aucun cas "manque de manque", ce dont nous ne  manquons pas c'est bien de la terrible et sinistre abondance des manques et des corollaires afférents, les formes avariées de la satisfaction représentée... 

Alors merde, quoi, foin de poésie! Allez-vous enfin nous permettre de savoir ce " qu'ils ont fait de vous, ces charognards?!"...

Bien Fraternellement: Steph.k pour:nosotros.incontrolados

-------Message original-------

De : la commune libre

Date : 03/03/2007 19:01:09

A : colere; fr@squat.net; nosotros.incontrolados@wanadoo.fr

Sujet : COMMUNIQUÉ de solidarité avec les enragés de la commune libre de Kopenhagen

http://www.cemab.be/news/2007/03/3043.php
http://liege.indymedia.org/news/2007/03/14988.php

COMMUNIQUÉ de solidarité avec les enragés de la commune libre de Kopenhagen

NOUS, "les enragés de la commune libre" ayant activement participé à l'occupation de plusieurs bâtiments vides initiée le 28 septembre 2006 (au 100-103 boulevard de Waterloo à Bruxelles),

NOUS tenons à exprimer notre plus entière solidarité avec nos frères et soeurs en lutte dans les quartiers populaires de Kopenhagen suite à leur expulsion par la force armée de la police.

NOUS tenons à saluer la réaction vigoureuse de cette saine humanité, de ces résistants à l'ordre de la propriété privée.

C'est avec la force du refus et de la détermination que vous affrontez la dictature de l'argent, cette force et cette détermination qui ont si cruellement manqué aux "occupants du 103" boulevard de Waterloo lorsque nous nous sommes fait expulsés (le 17 novembre 2006) suite à une décision judiciaire.

JUSTICE DE CLASSE, JUSTICE DE CRASSE, JUSTICE DE DÉMOCRASSE!!!
Voir notre communiqué du 17 novembre:

http://fr.groups.yahoo.com/group/colere/message/436
http://liege.indymedia.org/news/2006/11/13382.php
http://lille.indymedia.org/spip.php?article6853
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/article-4652068.html
http://quebec.indymedia.org/fr/node/26050
http://squat.net/fr/news/bruxelles181106.html
http://www.anarkhia.org/article.php?sid=1192&thold=0
http://www.cemab.be/news/2006/11/2419.php
http://www.montki.be/content/view/2908/27/

NOS LUTTES NOUS APPARTIENNENT!
CE N'EST QU'UN COMBAT, CONTINUONS LE DÉBUT!
ORGANISONS DÈS MAINTENANT LA RIPOSTE!

SOUTENONS ACTIVEMENT LA JEUNESSE EMEUTIERE DE COPENHAGUE
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/article-5866760.html

Posté par lacommunelibre à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur correspondances avec "Nosotros.Incontrolados/Les Amis du Négatif à l'Oeuvre"

Nouveau commentaire